Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2014

KARINE BARRANDON "périples et interpolations"

du 31 mai au 15 juin 2014
dessins, peinture numériques, séries et variations
photographies de promenades et prélèvement


Une ligne, droite, sinueuse, accidentée, tourmentée, saccadée, hachée, dispersée
elle se transforme, se déforme, se rompt, se répète
elle relie deux points et prend la forme d’un trajet
elle s’égare, migre, flâne en suivant un dispositif musical,
ou laisse la place à l’errance, au hasard, à la découverte

 

dess blog.jpg

balade 1.jpg

 

11/04/2014

GILLE BINGISSER "en travaillant

mars 2014

P3290011.JPGgilles bingisser,sharon lee

13/03/2014

exposition dessins, peintures, textes.

gilles bingisser (sharon lee experiment)

atelier ouvert, 2005.jpg

 

du 29 mars au 6 avril 2014

Vernissage le vendredi 28 mars à partir de 18h.

Lire la suite

22/04/2013

NISSRINE SEFFAR

du 27 avril au 5 mai 2013
vernissage le vendredi 26 à 18h30.
Dans cette nouvelle série de peintures, Nissrine Seffar, jeune peintre marocaine qui a élu domicile à Sète, pose la question de la représentation par l’utilisation de certains codes des peintures tribales, les juxtapositions formelles font se chevaucher les masses et les traits avec la sincérité et l’énergie qui la caractérise. Comme dans un rêve ou dans le souvenir d’un passé préhistorique, ses peintures sont éclairées par une violence animale et sexuelle, des formes terrestres et des femmes enceintes d’un «autre monde». Son travail en grand format (une dizaine de toiles de lin) est à l’échelle de son corps. Evidemment ses peintures parlent aussi de la condition féminine, de ce que veut dire «être une femme musulmane entre deux cultures.»

29/03/2013

SHARON LEE fait des histoires

du vendredi 29 mars au dimanche 7 avril 2013
vernissage vendredi 29 mars à 18h30
Gilles Bingisser
Les mots viennent se frotter aux dessins, aux photographies, aux installations précaires, à la recherche de ce qui peut déclencher un début d’histoire, à la recherche d’un agencement. Une sorte de puzzle sensible et fragile comme une suite d’affirmations ou d’effacements narratifs. Les textes ont le même statut que les images, ils sont au mur, accessibles et lisibles. On est à l’atelier Spirale comme dans un magasin de bricolage, chacun se servant des matériaux dont il a besoin pour construire son propre rapport à la narration avec des éléments littéraires, cinématographiques et plastiques (avec l’aimable  participation d’Anna de Groot et d’Etienne Mauroy).

Capture d’écran 2013-02-22 à 16.45.56.png

 

 

20/01/2013

SYLVETTE ARDOINO «Record absolu de douceur»

samedi 26 et mercredi 30 janvier
vernissage vendredi 25 janvier à 18h
de 14h à 19h30
entrée libre et gratuite


«Dans l’expo il y aura :
Des plantes qui poussent, et qui meurent, des miroirs à confidences de mamies qui ont perdu leurs hommes.
Les miennes.
Les petites choses de la vie en photographies.
Les victoires et les pertes et des petits morceaux de plein de choses, et des écriture, toutes ces choses qui forment un
«RECORD ABSOLU DE DOUCEUR.»


Sylvette Ardoino
tél. 06 21 79 61 48
silouette@lezirondelles.org
http://sylvetteardoino.com
https://www.facebook.com/sylvette.ardoino

invitation sylvette.jpg


      

17/10/2012

Julian JULIAN FLYNN

du 27 octobre au 4 novembre 2012
exposition ouverte
les 27, 29 octobre et
les 1er et 4 novembre de 9h30 à 17h
visite sur RDV au 04 67 95 08 48 / 06 61 73 47 13
entrée libre et gratuite

autoportraits
Cela fait une vingtaine d’années que Julian Flynn sonde les possibilités extrêmes de l’autoportrait photographique. Dans ces photos il exploite la différence entre le regard humain et celui de l’appareil argentique. La forme humaine perd ses aspects biographiques et devient témoin de quelque chose qui reste au delà de l’individu.
Pour cette exposition Julian montre des oeuvres récentes inédites et une sélection de tirages de ses séries précédentes.   

www.julianflynn.co.uk
julian flynn 1.jpg

26/09/2012

CHRISTINE BOILEAU "les occupations"

du 29 septembre au 7 octobre 2012
vernissage vendredi 28 juillet à partir de 18h
exposition ouverte
samedi 29 et dimanche 30 septembre de de 10h à 18h
les 5, 6 et 7 octobre de 17h à 19h
visite sur RDV au 06 08 56 65 20
entrée libre et gratuite

Présentation de formes tricotées, de graphismes, photos et vidéos.
Je me définis comme archi plasticienne, je m’intéresse à l’idée du confort pour habiter et cherche à construire des espaces légers, rapidement installables ou démontables. Parmi les essais successifs que j’ai réalisés, il y a la maille que je retiens parce qu’elle s’adapte à tout, elle peut circuler partout, elle est souple, et c’est une structure, elle est aussi un remplissage, elle fait rapidement un réseau qui est solide et souple à la fois, dans lequel chaque maille-cellule joue un rôle; tous les éléments sont utiles.
Je tricote car j’ai rencontré une matière élastique qui correspond à ce que  j’aime dans les relations : l’élasticité. La maille est comme un mot qui s’articule autour de plein d’autres, la maille est un organisme, la maille représente l’espace d’ une seconde, elle va vite à faire.
AAA affiche tivoli ET XTINE .jpg

 

 

 

 

 

 

 



Christine Bpoileau :  XTB@wanadoo.fr
site christineboileau.monsite-orange.fr/  

07/07/2012

ANNA NOVIKA SOBIERAJSKI

le 30 juin, 1 juillet, 7 juillet et 8 juillet de 15h à 20h

dessins, gravures
Le scotch sert à fixer, accrocher, coller, réparer, rassembler... Mais aussi à décomposer, abimer, changer, déséquilibrer, cacher... Dans mon travail il joue avec la forme, en ajoutant une absence ou en enlevant une présence... Je colle le ruban transparent sur mes photos, dessins, gravures, photocopies…Je l'arrache en emportant des bandes d'image que je recolle sur une autre support. Je construis et je détruis au même temps.

Dans mes réalisations j’utilise plusieurs techniques qui dialoguent entre elles. J’aime ces rencontres inattendues, ces traitements différents, où les images d’aujourd’hui rencontrent celles du passé, où celles qui concernent ma vie croisent des photos trouvées sur internet. Une scène animée d’acteurs d’horizons divers qui interprètent un théâtre très personnel. Je mélange le réel et l’imaginaire, je pose un voile déformant notre objectivité.Chacun de nous empile les souvenirs, des petits tas qui se superposent et forment un étrange journal intime dilué dans les compilations de notre mémoire.

 

4.jpg

Lire la suite

27/04/2012

"I AM SHARON LEE"

du samedi 28 avril au dimanche 6 mai 2012
vernissage le samedi 28 avril à 18h

      « I    am   Sharon     Lee »

Sharon Lee

est ce qu’on peut appeler « un lanceur », quelque chose, quelqu’un qui déclenche une phrase, un geste, une attitude créative et/ou questionnante. Elle est née pendant les ateliers d’écriture de l’école des beaux-arts de Sète, au cours de la saison 7 des P.E.E.L.(pratiques expérimentales d’écriture et de lecture).D’abord sur le web 2.0, la blogosphère, les réseaux sociaux, Second Life et maintenant à l’atelier Spirale,

Sharon Lee est donc aussi un lieu où s’articulent textes, photos, peintures, dessins, sons et vidéos dans une installation proche de l’esthétique relationnelle où les rayonnages de livres, les espaces de lecture et de parole se mêlent aux productions artistiques, où l’échange et le partage construisent le sens et la valeur de ce qui est donné à voir dans une succession de micro-narrations.
http://www.iamsharonlee.blogspot.com/

 sharonlee8783@yahoo.fr

                                               

 

29/01/2012

KARINE BARRANDON "sète > arboras"

invit ka spirale.jpg27 janvier 2012

sète/arboras extrait photographique

La route est un sujet d’expérimentation pour Karine Barrandon, en 2002 elle la dessinait déjà dans l’atelier, construisait les paysages traversés, rythmant les murs d’images saccadées qui s’enchaînent. Dans sa peinture, on retrouve des arrêts sur images, dans ces vidéos un défilement de décors. Le déplacement est devenu petit à petit un outil dans l’élaboration de ses différents projets, sur différents médiums.

Cette exposition est  un «extrait» du travail qui se poursuit depuis plus de deux ans ; Karine Barrandon prend des images chaque jour de son trajet pour se rendre à Sète : Sète Arboras, Arboras Sète. Comme une archiviste, elle accumule les souvenirs de ce voyage quotidien, au fil des saisons et des différents itinéraires empruntés. Ce procédé est sans fin, puisque chaque paysage est aperçu puis capturé à une vitesse différente et à une heure variable et sera redécouvert à chaque prise de vue. Le travail présenté à l’atelier spirale ne rendra compte que d’une partie de cette exploration, le choix des images donne le point de vue de l’artiste sur ce parcours.

La ville est depuis toujours le théâtre de nombreux processus d’exploration avec son architecture, sa circulation, ses codes, ses piétons... Dans ce travail c’est le passage d’un milieu rural à un milieu urbain et portuaire qui est souligner, la passage d’une mer végétale à un horizon bleu. Arboras surplombe la moyenne vallée de l’hérault, les paysages sont agricoles et entourés de garrigue, les petits villages se succèdent reliés par une route sinueuse : Montpeyroux, Lagamas, Saint-André de Sangonis, Canet, Plaissan, Villeveyrac, Balaruc.... avant d’arriver en bord de mer. Un regard sur ces paysages en mouvement, sauvages ou transformés par les cultures, par la main l’homme.

Projet Sète-Arboras/Arboras Sète

aller : 53 km
temps : environ 60 mn
4 aller retour par semaine
itinéraires différents
3500 images

midiblog.jpg